Suma : Exil à Suma (chapitre 12)

Ce chapitre 12 décrit les conséquences directes du scandale créé par la liaison du Genji avec Oborozukiyo. Il subit le pire châtiment : la disgrâce. Il choisit de s'exiler à Suma* pour sa retraite forcée.

(En effet, dans le chapitre 10, il avait choisi comme maîtresse une belle femme aperçue lors d'une nuit brumeuse, et nommée Oborozukiyo. Une nuit où ils étaient secrètement réunis, le Ministre de la Droite, père d'Oborozukiyo, était entré dans la chambre et avait surpris les amants. Or ce ministre très puissant appartenait à une faction rivale, toujours prête à nuire au Genji, ce dont s'employait surtout une autre de ses filles, Kokiden, épouse de l'Empereur. Lorsqu'elle apprit par son père que sa propre sœur était amoureuse et amante du Genji, elle déchaina sa fureur contre lui et provoqua se disgrâce aux yeux de l'Empereur. Le Genji décida de s'exiler de lui-même, pour que l'Empereur n'ait pas à prononcer cette sentence à son encontre.)

 Il quitta donc la cour de Kyoto pour deux ans, après avoir fait ses adieux à son épouse Murasaki, son fils Yugiri et visité la tombe de son père. Pendant son exil, il écrivit beaucoup à ses dames, mais c'est son épouse Murasaki qui lui manqua le plus. Entretemps, Dame Kokiden fit stopper et interdire les lettres adressées au Genji. Très mélancolique et isolé, son esprit se réfugia dans la contemplation des lieux, la poésie, la peinture et la prière.

 Puis il se proclama disciple de Bouddha, et accomplit un rite de purification, s'étant déclaré mauvais et puni d'un sort injuste : cela déchaina une tempête qui dura longtemps.

 

* la baie de Suma est une grande plage entourée de montagnes, au sud de Kyoto et en face de l'île Awaji. Sa zone sud est restée assez typique ; la zone nord a été construite depuis une quarantaine d'années, c'est la ville de Suma New Town. Le site est un des arrondissements de la ville de Kobe.

 

 

 

 

suma_3_VERTICAL