L'arbre à laque :

L'authentique laque de Chine provient de la sève d'arbres d'Asie méridionale. Ces arbres, les Rhus Vernicifera, Rhus Succedana et Melanorrhea Laccifera, peuvent atteindre une hauteur de 10 mètres et un diamètre de 40 centimètres. A l'état naturel, la laque de Chine est une résine de couleur jaune.

La récolte de la laque :

La sève est recueillie par incision selon des méthodes propres à chaque tradition. Ainsi, le Japon suit la méthode " Koroshigaki " dans laquelle l'arbre est incisé tous les quatre jours, de juin à novembre. Puis au cours de l'hiver, l'arbre est alors coupé et une nouvelle plantation est réalisée. En Chine et au Vietnam, la méthode " Yojogaki " consiste à inciser le tronc deux à trois fois en saison, puis conservé jusqu'à l'année suivante.

Un sélection rigoureuse :

Les résines sont de qualité inégale selon leur composition, et notamment, selon leur teneur en Urushiol, leur principal composant. S.T.Dupont choisit soigneusement, au Japon et à Taiwan, les résines aptes à devenir de grandes laques. S.T.Dupont conserve également en permanence un stock équivalent à trois années de consommation, afin d'assurer un approvisionnement constant en résine de haute qualité.

Le travail de la résine :

Une fois arrivé dans les ateliers de S.T.Dupont, la résine est travaillée jusqu'à devenir la laque de Chine. Dans un premier temps, la matiére brute est filtrée jusqu'à obtention d'une résine brute

De la résine à la laque :

La laque peut alors être utilisée en l'état ou mélangée à d'autres composants. Pour donner à la laque sa future couleur, un pigment minéral lui est ajouté.

L'huile de Bois de Chine facilite ensuite l'enrobage du pigment par la laque. La dispersion du pigment se fait, dans un premier temps, à la main, puis un broyeur mécanique parachève l'incrustation. Enfin, après un dernier filtrage au travers d'une toile à mailles fines, la laque est prête à être utilisée. Au terme de ce long processus, la résine brune a pris l'apparence d'une pâte, transparente et colorée.!

Une application méthodique :

Il s'agit dés lors de préparer le support, en creusant la surface métallique de l'objet à laquer, puis en y appliquant une première couche de laque, dite laque d'accrochage. La pâte est enfin appliquée sur le support aboutissement d'une connaissance et d'une maîtrise inégalée de la laque de Chine par S.T.Dupont.

La laque de Chine est une matière vivante, difficile à manipuler et à travailler. Seul un maître laqueur qui possède une longue expérience et un savoir-faire confirmé peut maîtriser l'art et la technique de la laque de Chine.

Tous les produits en laque de Chine portent le symbole de la véritable laque de Chine, le dessin d'une feuille de l'arbre Rhus Vernicifera.

 

86264453