Ou « Quelques recettes pour réussir son retour à l’encre »

LE TRANSPORT : Tous les stylos se transportent … à condition de respecter certaines règles élémentaires ! Mesdames, le sac à main est un endroit dangereux ! Si le stylo n’est pas placé dans un étui de protection, il ne manquera pas, telle galet au fond de la rivière, de s’éroder au contact de ses voisins : tube de rouge à lèvres, miroir de maquillage, trousseau de clés, etc. Ne soyez dès lors pas surprises s’il se raye, s’écaille ou s’use prématurément. Par ailleurs, si l’on se rappelle que le meilleur moyen i’ éviter les fuites est de maintenir le stylo en position verticale, plume en haut, vous vous abstiendrez de le poser au fond du sac, surtout si, au gré de la journée, celui-ci est soumis aux secousses qui traduisent votre vie dynamique, voire trépidante …L’idéal consisterait donc à placer votre stylo dans un étui adapté que vous glisseriez ensuite verticalement dans [‘une des pochettes internes de votre sac à main … Si votre sac n’en possède pas, changez de sac ! Messieurs, pour les sacs et autres serviettes, voyez les remarques ci-dessus. Vous avez de la chance ! Votre chemise dispose souvent d’une poche-poitrine. Quel endroit adapté pour votre stylo ! Veillez quand même : , à ce qu’il soit correctement fermé, l. ce que l’agrafe ne détruise pas le rebord de votre poche en quelques utilisations. Rappelez vous aussi que, si votre stylo est exposé à la température volcanique de votre corps, notamment lorsque vous courez de métro en métro en captant les calories sous votre veste, cela accentuera l’évaporation le l’eau contenue dans l’encre et que des gouttelettes de condensation mêlant eau et encre se formeront dans le capuchon … Attention à l’ouverture ! Votre stylo ne fuit pas pour autant, et un mouchoir en papier remédiera au problème.

Le cas particulier du transport en avion : Les propos les plus fantaisistes sont tenus dans ce domaine. Pour certains, le stylo-plume serait incompatible avec les parcours aériens, pour d’autres, seuls quelques modèles seraient adaptés aux excursions extra-terrestres … Qui a raison ? il faut revenir à quelques principes de physique élémentaire Jour comprendre la problématique. La cabine d’un avion, évoluant à 10 000 mètres d’altitude est pressurisée pour rétablir une pression atmosphérique équivalent à celle rune altitude d’environ 2 100 à 2 400 mètres, selon les avions considérés. Cette pression, très supérieure à celle qui règne en dehors de la cabine, est toutefois inférieure à celle que l’on rencontre au niveau de la mer. Que se passe-t-il à l’intérieur de votre stylo ? L’air contenu dans le réservoir se dilate au cours de la montée. La température de votre corps, si vous portez le stylo sur vous, peut encore accentuer le phénomène. L’encre contenue dans le conduit est propulsée, par cette poche d’air dilatée, vers la plume, qu’elle vient souiller. Avec le phénomène concomitant d’évaporation, c’est le capuchon qui peut être encré. A l’ouverture du stylo, vous constaterez, trop tard, que celui-ci a « coulé ». Ce cours de physique vulgarisée étant fait, quels sont les remèdes ?  Voyagez avec un stylo vide : selon les principes de ce bon Monsieur de La Palisse, un stylo vide ne coule pas …Voyagez avec un stylo complètement rempli : moins la poche d’air qui se forme dans le réservoir est importante, moins le phénomène de dilatation porte à conséquences. Voyagez avec un stylo équipé d’un conduit performant quelques modèles disposent d’un conduit étudié, comportant de nombreuses ailettes destinées à accueillir les excédents d’encre. Ces modèles auront moins tendance 1 à « couler» que les autres, puisque la structure de leur conduit leur permet d’absorber la plupart des variations de débit liées à la température ou à la pression.   

LE STOCKAGE : Il faut envisager le stockage du stylo pour des périodes plus ou moins longues. La règle de base est simple : ne stockez pas un stylo sans l’avoir préalablement vidé, rincé et séché. Rappelez-vous, pour le rinçage : n’utilisez que de l’eau froide, sans adjonction d’aucun produit. Pour le séchage, abstenez vous de tout recours à un sèche-cheveux, radiateur, four à micro-ondes (si certains y y mettent leur chien, pourquoi d’autres n’y mettraient-ils pas leur stylo … L’usage du papier absorbant est seul d recommandable. Certains spécialistes suggèrent de laisser un peu d’eau dans le réservoir des stylos à piston pour éviter le dessèchement des joints … Oui, si cela ne corrode pas les bagues métalliques qui ornent parfois la section, d’autant que l’évaporation jouera probablement son rôle avec le temps rendant de fait impossible le maintien d’eau dans Le réservoir … Outre le nettoyage, il est important de placer le stylo dans un endroit sec, ventilé et à l’abri de la lumière. En effet, es laques et les plastiques peuvent se décolorer en cas d’exposition prolongée à la lumière. De même, des réactions chimiques destructrices peuvent ;e produire, si la matière n’est pas totalement stable et si des interactions extérieures jouent un rôle de catalyseur.  Ces précautions sont particulièrement recommandées pour les modèles anciens ou modernes en celluloïd. Certaines résines modernes sont également sujettes à des décolorations, voire à des cristallisations qui peuvent irrémédiablement dégrader le stylo. Les stylos en argent peuvent se ternir, mais ce phénomène est sans gravité et réversible en utilisant un chiffon pour l’entretien de l’argenterie. Vous l’aurez compris, plus que le choix d’une belle boîte vous aurez compris, plus que le choix d’une belle boîte assurera une longue vie à vos stylos.   

La mise en œuvre de ces quelques recommandations devrait vous permettre d’apprécier longtemps votre stylo. Une fois assimilées, elles Sont simples à suivre, alors, à vos exercices pratiques !

Extrait des plus beaux stylos du monde 2010 (LE STYLOGRAPHE) Article de Mr Jean BUCHSER

86148018